7 méthodes de révision efficaces

7 méthodes de révision efficaces

Nous avons tous essayé d’apprendre nos cours par la répétition acharnée des mêmes phrases sans vraiment en comprendre le sens.

Bien que cette méthode soit la plus utilisée dans nos systèmes scolaires, elle est loin d’être la plus efficace : elle prend beaucoup de temps et n’incite pas à la réflexion et à la compréhension des connaissances à retenir.

Pour permettre à l’élève de s’investir dans des méthodes de révision et de mémorisation agréable et gratifiante nous nous sommes posé plusieurs questions : Comment mémoriser durablement ? comment apprendre autrement ? y’a-t-il une méthode de révision infaillible ?…

En guise de réponses à ces interrogations, cet article présente 7 méthodes de révisions efficaces.

1. Elaborer des fiches de révision interactives

Les fiches « interactives » décomposent le cours en plusieurs informations selon un ordre ou une logique bien déterminée : cette étape favorise la compréhension.

Chaque information est écrite sur une petite carte individuelle, et lors des révisions, l’élève va manipuler ces petites cartes obtenues pour réorganiser les différents éléments : ce qui favorise la mémorisation.

Prenons par exemple un cours d’histoire, nous découpons sa fiche pour que chaque partie présente une date avec l’évènement correspondant, puis nous les mélangeons, ensuite nous essaierons de remettre en ordre ces petits papiers.

2. Construire un jeu de questions/réponses

Il s’agit de résumer le cours sous forme de questions auxquelles nous devons être capable de répondre.

Il faut noter ces questions dans des petits bouts de papiers, ensuite piocher un par un, au hasard. Au début il est possible de jeter un coup d’œil sur le cours pour répondre aux questions.

Au fur et a mesure que le nombre de questions augmente, la précision des réponses s’accroit.

3. Les Flash-Cards

Cette méthode de révision est pour les plus créatifs ! il s’agit de créer des cartes où on écrit d’un côté l’information à retenir et de l’autre côté une image qui en est représentative.

Ainsi, en associant une image mentale à une information écrite, l’élève retient la leçon beaucoup plus facilement.

Il est très courant d’utiliser les Flash-Cards pour apprendre aux enfant l’alphabets, d’un côté une lettre, et de l’autre côté un objet dont le nom commence avec la même lettre.

C’est une façon amusante et ludique pour retenir l’information par le dessin et l’imagination, par ailleurs le fait de l’avoir créé soi-même accentue la compréhension.

4. Discuter de l’information avec autrui

Après avoir lu et compris le cours, nous essayons d’en parler avec nos amis ou famille, car en discutant du sujet avec autrui nous signalons son importance au cerveau.

Pour les plus timides il est possible d’inventer un ami imaginaire et de lui expliquer le cours à leur façon.

5. Illustrer l’information

Pour graver l’information dans notre mémoire il est très utile de créer nos propres illustrations, tels que des tableaux, des schémas, des pictogrammes…

En effet, les illustrations nous aident à visualiser le sujet, à organiser les informations, et surtout à utiliser des mots connus et faciles à retenir.

Cependant, l’élève a intérêt à comprendre d’abord son cours pour exploiter au mieux cette technique.

De nos jours, plusieurs manières d’illustration sont en vogue, citons entre autres:

  • Le sketch-note : Méthode de prise de note mêlant l’écrit et le dessin.

  • les lapbook : ce sont des livres animés crées par l’enfant, et qui renferment des informations sous forme d’images, textes, tableaux…

• le Mind Map, ou carte mentale : Il s’agit de sélectionner les informations les plus importantes à mémoriser et de les agencer sous forme d’arbre.

6. La méthode de l’arrosage

Des résultats de recherche en neuroscience prouvent que le cerveau possède une durée d’efficacité optimale de 25 minutes -en terme d’assimilation, de concentration etc..

De ce fait, pour recharger notre cerveau, la méthode d’arrosage bannie les longues heures de révision très condensées, et y préférer de courtes séances de révision en alternance avec des petites pauses. Ceci garantit une meilleure concentration et des conditions optimales d’apprentissage.

7. Prévoir une séance d’apprentissage deux ou trois jours plus tard

Certaines études démontrent qu’il est plus efficace de se laisser le temps d’assimiler les informations apprises (2/3 jours) avant la révision. Il est aussi conseillé de répéter la révision toujours avec un écart de quelques jours.

Ce principe de révisions répétées et espacées oblige le cerveau à se rappeler du cours, et permet une mémorisation durable.

Conclusion :

Comme nous venons de le voir, il existe plusieurs techniques de révision : du traditionnel par cœur répétitif au Mind-Map et fiches interactives.

Toutes ces méthodes permettent une mémorisation durable des informations, à condition que l’enfant soit motivé, qu’il ait la volonté d’apprendre, et surtout qu’il prenne plaisir à s’instruire.

Pour aller plus loin voici quelques articles sur le même sujet:

Astuces pour une révision Zen

Les nutriments qui augmentent la concentration

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1