Les nutriments qui augmentent la concentration

Les nutriments qui augmentent la concentration des enfants

La concentration et la mémorisation dépendent de plusieurs facteurs : le sommeil, l’alimentation, l’état de l’individu (fatigué, ennuyé…) et l’environnement qui l’entoure.

Aujourd’hui nous nous intéressons à l’alimentation de nos enfants et aux nutriments nécessaires pour améliorer la concentration et la mémorisation.

1- Les anti-oxydants

Un bon apport en anti-oxydants limite les radicaux libres*, et par conséquent, améliore les capacités cognitives et la mémorisation.

On trouve les anti-oxydants dans les petits fruits très colorés comme les mûres, framboises, myrtilles, fraises, baies … à consommer absolument bio car ils sont les plus exposés aux engrais et aux pesticides.

Nous trouvons aussi des légumes très riches en anti-oxydants, comme le cœur d’artichaut, le persil, les choux de Bruxelles, les brocolis, le céleri, les épinards, les tomates …

Astuce :

Vérifiez bien les couleurs des aliments avant de les acheter, car les anti-oxydants sont naturellement présents dans les végétaux qui possèdent une couleur vive.

Coté épices et herbes il y a la cannelle, le gingembre, les clous de girofle, le curcuma, le thym, l’ail, le romarin, la menthe et le basilic.

2- Les bons gras :

On appelle « Bon gras » les acides gras insaturés, qui sont principalement : l’Oméga 9, l’Oméga 6 et l’Oméga 3.

Nutriments

Janvier, 2016

Une étude parue dans la revue Nutriments en janvier 2016 montre que les adolescents qui ont les niveaux sanguins en Oméga 3 les plus élevés ont une meilleure vitesse de traitement de l’information que ceux qui ont des niveaux sanguins d’Oméga 3 plus faibles.

L’Oméga 3 est donc l’aliment fard pour augmenter la concentration. Sa consommation est essentielle car notre corps est incapable de le synthétiser, et seule l’alimentation peut nous le fournir.

On trouve de l’Omega 3 principalement dans le poissons gras (Saumon, maquereau, sardine, truite, thon, Hareng), dans les huiles de noix, de lin, de colza, et dans les œufs enrichis en oméga 3 (il s’agit d’un enrichissement naturel, exemple : l’alimentation de la poule est enrichie en graine de lin).

3- Fer :

La carence en fer nuit aux performances intellectuelles, car le fer transporte l’oxygène au cerveau et contribue à la production de la sérotonine (responsable de la régulation de l’humeur et du sommeil) et la dopamine (qui affecte l’attention, ainsi que le sens de l’organisation).

Voici quelques aliments riches en fer : viandes rouges, abats (foies, reins, cœur …), mollusques, légumes verts, légumineuses (haricots secs, lentilles, pois chiches …), céréales complètes, Quinoa et graines de citrouille.

4- Vitamine B

Les vitamines du groupe B (B1, B6, B9, B12) jouent un rôle nécessaire dans la mémorisation, une carence en ces nutriments pourrait nuire aux performances cognitives de nos enfants.

Voici quelques sources de vitamines B, à intégrer dans les différents repas:

Vitamine B1 : Noix, jambon maigre, œufs, saumon

Vitamine B6 : Dinde, thon, foie, saumon, pomme de terre, pois chiches, pistaches, poulet

Vitamine B9 : Abats de volaille, foie, légumineuses, épinards, asperges, graines de lin, soja

Vitamine B12 : Abats, viandes, volaille, poissons et fruits de mer, œufs, produits laitiers

Selon des résultats parus dans la revue Pediatrics, les adolescents qui consomment le plus de folates (vitamine B9) sont ceux qui obtiennent les meilleures notes à l’école.

5- Eau :

Etant donné que l’eau est présente dans toutes nos cellules, ne pas s’hydrater assez peut nuire à la concentration.

Des recherches de l’Université East London ont montré que les enfants de sept à neuf ans qui buvaient les quantités appropriées d’eau obtenaient de meilleurs résultats aux tests d’attention visuelle et de mémoire.

Il faut donc s’assurer de boire suffisamment chaque jour, mais attention, les jus de fruits, sodas, laits, sirops, café et tisanes ne remplacent pas l’hydratation de qualité apportée par l’eau pure.

 

 

*On appelle radicaux libres les molécules qui se forment lors de différents processus biologiques : respiration, stress, inflammation,… Etant instables (ils possèdent un électron libre) ces radicaux libres tentent de céder ou de gagner un électron, ainsi, ils sont très réactifs et provoquent des réactions en chaîne.

Ajouter votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 Partages
Partagez6
Tweetez
Enregistrer
+1